jeudi 1 octobre 2015

Les affiches de cinéma des pays de l’Est : Pologne (et Tchécoslovaquie)

Après la Seconde Guerre mondiale, la Pologne et la Tchécoslovaquie passent sous domination soviétique. Cet assujetissement se marque évidemment sur le plan idéologique, qui prône la suprématie esthétique du “réalisme socialiste”.
En Pologne l’industrie du cinéma passe donc entièrement sous le contrôle de l’Etat. Même si certains films “étrangers” y sont distribués, toute publicité est interdite. Leurs affiches originales y demeurent donc invisibles. Soumis à la fois à la censure et à des conditions économiques difficiles, les affichistes polonais sont enjoints d’œuvrer dans un “but éducatif”. Ils parviennent à réinventer des affiches de ces films en privilégiant l’abstraction, les symboles et les lectures à plusieurs niveaux, au lieu d’un message graphique percutant et spectaculaire à visée commerciale “à l’occidentale”.
A partir des années 60 et jusqu’au milieu des années 80, se développe alors un style d’affiches de cinéma unique au monde, mais peu connu en dehors de la Pologne. Héritières d’une richissime tradition de l’affiche remontant au début du XIXème siècle, basées sur le dessin, très créatives malgré un cadre socio-économique restrictif, les affiches de cinéma polonaises offrent une vision alternative, suprenante et poétique par rapport aux canons artistiques occidentaux.
Lors de l’effondrement du bloc soviétique, l’économie polonaise se privatise et le pays s’ouvre aux distributeurs de cinéma américains et européens, qui inondent le marché avec leurs visuels standardisés.
Néanmoins l’école de l’affiche polonaise n’a pas complétement disparu et survit encore aujourd’hui.






















Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire