mardi 4 octobre 2016

L’habillage télévisuel de Canal+

C’est en 1984 que la chaîne de télévision privée Canal+ apparaît en France. Jusqu’alors le paysage audiovisuel français était occupé par trois chaînes publiques, TF1, Antenne2 et FR3.
Le concept de Canal+ est révolutionnaire : il s’agit de proposer aux téléspectateurs une chaîne de télévision à péage, axée sur le cinéma et le sport.
Evidemment l’habillage visuel de la chaîne se doit d’être audacieux et surprenant. Il est confié au graphiste Etienne Robial, qui demeurera directeur artistique de la chaîne pendant 24 ans, jusqu’en 2008.
Le travail d’Etienne Robial se caractérise par des créations épurées, solidement charpentées car construites grâce à des gabarits et tracés régulateurs.





En créant de toutes pièces l’habillage de Canal+, il choisit des partis pris radicaux qui vont construire une image de marque très forte qui permettra de distinguer immédiatement cette chaîne de toutes les autres.
La particularité de Canal+ est d’avoir un bureau de graphisme intégré qui supervise la totalité de l’image, ce qui n’était pas le cas des chaînes concurrentes. 
D’ailleurs l’image de la chaîne ne se limite pas à des génériques, il y a un magazine des abonnés, les décodeurs, les campagnes de pub, la signalétique des bureaux, les multiples filiales à l’étranger…
Le premier choix esthétique d’Etienne Robial est de donner la priorité à la couleur noire. Le noir étant une « anti couleur » qui ne se démode jamais.
Par extension il va opter également pour le gris et le blanc.
Le second choix est de ne travailler qu’avec une seule de police de caractères, le Futura, qu’il va complétement redessiner.


Le Futura est exclusivement utilisé pour la communication interne et externe de la chaîne.
Pour les génériques (qu’il réalise d’abord à la main en collant sur des cartons des caractères agrandis à la photocopieuses), Robial exploite des alphabets originaux, dont il est grand collectionneur. Au cours de sa carrière il en composera des centaines.


Voici un petit portrait d’Etienne Robial réalisé par la chaîne en 2014 :


Le générique de l’ouverture d’antenne de la chaîne en 1984 :


Un exemple de générique d’émission, Le Petit Journal :


Le générique de l’ouverture d’antenne de la chaîne en 1992, on y découvre les tracés régulateurs chers à Etienne Robial :


En 1994 la chaîne revoit son habillage et l'ellipse disparaît. 



Robial propose un nouveau vocabulaire graphique basé sur des rectangles de couleurs au format 4/3. Le format 4/3 est celui de la diagonale d’un écran de télévision. 
C’est à partir de cette mesure qu’il crée une grille modulaire à partir de laquelle il va dessiner les génériques composés de rectangles 4/3 clignotants.



Robial définit également un ensemble de 6 couleurs (orange, rouge, bleu, gris, vert, jaune) + noir et blanc, toujours compatibles entre elles.


Canal+  2ème habillage 1994 :


En 2003 un nouvel habillage reprend le principe de la grille modulaire animée par des rectangles colorés, accompagnés de triangles :


En 2008 Etienne Robial quitte la direction artistique de la chaîne et un nouvel habillage est réalisé. Celui-ci conserve le logo conçu par Robial, ainsi que ses compositions typographiques, jugés « éléments d’identification historiques » :


Voici un récapitulatif des génériques, diffusé en 2014 à l’occasion des 30 ans de la chaîne :


Les génériques et jingles du JT en 2015 :


On comprend parfaitement qu’Etienne Robial a mis au point un véritable système graphique évolutif, dont les éléments clés sont encore exploités plus de 30 ans après leur création.






Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire